Accès à la parentalité (Konicheckis)

Konicheckis

D’où viennent les enfants ? Qu’est-ce qui fait que les enfants viennent au monde ? A partir de là, l’enfant se fait une construction psychique qui est une théorie infantile.

Quand nous rencontrons les enfants en analyse, nous rencontrons les parents forcément.

Quand un enfant vient au monde, il y a avant lui d’autres désirs qui l’ont conçu. Ça fait partie de tout être humain. L’existence propre vient de quelqu’un d’autre qui existait avant notre existence.

1925 = pour Freud, l’enfant est le pénis. La femme désire le pénis en désirant l’enfant

Donc l’enfant est le substitut du pénis manquant

Freud est en difficulté par rapport à la sexualité féminine. Il prend pour modèle la sexualité masculine pour expliquer la sexualité féminine.

Pour Freud, ce n’est qu’à la maturité sexuelle que la femme a connaissance du vagin

En 1931, dans «  sur la sexualité féminine » Freud parle d’un « continent noir »…en parlant de sa méconnaissance de cette sexualité

Avec K Abraham en 1924, il y a de tensions avec Freud et en réponse à Freud, s’amorce un tournant par rapport à la sexualité féminine

*avec une remise en cause du monisme phallique de Freud pour qui =

–          l’enfant est le pénis

–          la question par rapport au désir d’enfant n’ai vu qu’en tant que l’enfant est le substitut du pénis manquant

*Abraham se tourne vers l’intérieur du corps de la femme, au niveau des sensations du corps, du ventre maternelle (plein de secret et de trésors avec M. Klein qui met en avant les sensations précoces chez les fillette au niveau du vagin et qui sont occultées par Freud))