Développement des tests au cours du XXème siècle : L’échelle de Stamford Binet

L’échelle de Stamford Binet

Louis Terman : 1911 :  Université de Stamford. Il porte un intérêt pratique pour l’échelle de Binet-Simon et suggère d’introduire un nouveau sous-test dans cette échelle.

Il s’intéresse aux enfants d’âge scolaire

Il travaille avec Child.

1912 : Il révise l’échelle de Binet-Simon de 1905

1916 :  Il publie la version modifiée de la révision de 1912 : c’est la révision de Stamford et extension de l’échelle de Binet-Simon.

Terman adopte le concept de quotient mental développé par Stern.

L’échelle de Binet-Simon est développementale, c’est-à-dire que c’est une échelle en âges.

Si un enfant réussit :     – toutes les épreuves de 8ans : âge mental de 8ans.

– la moitié des épreuves de 8ans : âge mental de 7ans et 6mois

– aucune des épreuves de 8ans mais toutes celles de 7ans : âge mental de 7ans.

Stern (1912) : Lors du congrès de psychologie de Berlin, il introduit la notion de quotient mental qui est le rapport entre l’âge mental et l’âge chronologique.

L’évaluation du retard mental était importante pour les enfants anormaux.

Il s’intéresse à la notion de “retard”. La différence absolue entre deux âges n’est pas pertinente d’un point de vue développemental.

Exemple : La signification du retard mental de 2ans :

A 6ans d’AC (âge chronologique), AM (âge mental) = 4ans

A 8ans d’AC, AM = 6ans

A 14ans d’AC, AM = 12ans

Pour un sujet en développement, il est plus grave d’avoir deux ans de retard à 6ans qu’à 14ans : les comparaisons n’ont pas le même sens.

? A 6ans :

? A 8ans :

? A 14ans :

Mais il est plus élégant de présenter les résultats multipliés par 100.

Terman reprend cette notion de quotient mental et l’appelle quotient intellectuel (QI).

L’écart absolu (nombre d’années de retard) est différent du QM ou du QI.

La révision de Terman pour le Stamford Binet contient un ensemble hétérogène de sous-tests différents selon les âges.