F Perrier = notion d’amatride

notion d’amatride

Les femmes qui ne reconnaissent pas leur mère sont amatride = elles ne peuvent avoir d’enfant

C’est le maintien de mécanisme de dénégation le plus possible

La grossesse chez ces femmes n’est jamais présente dans leur discours = il y a défense et déni de la maternité, pas de reconnaissance du sensoriel dans le corps lors de la grossesse

Objet du déni c’est le déni de la sexualité, déni du rapport sexuel qui est à l’origine de l’enfant

Donc la fantasme de la scène primitive est à repérer dans le discours de la femme enceinte

Pendant la grossesse, c’est la construction de la femme en mère, c’est la construction de son identité féminine, c’est un processus = c’est à la fois un moment de rivalité, de conflit mais qui doit s’apaiser. Il doit y avoir un mouvement tendre vis à vis de la mère malgré la réactivation du conflit œdipien pour pouvoir tomber enceinte

Le pré œdipien c’est le 1er objet d’amour, la mère, le lien premier