Les apprentissages associatifs

apprentissages-associatifs

Le conditionnement classique ou apprentissage pavlovien

On a un stimulus inconditionnel (S.I.) qui donne une réponse inconditionnelle (R.I.).

Un stimulus inconditionnel, c’est un stimulus qui déclenche une réponse automatique, un réflexe chez un individu.

On a aussi le stimulus conditionnel (S.C.) : c’est un stimulus qui ne déclenche pas la réponse inconditionnelle, il n’y a pas de réponse particulière, automatique chez le sujet.

Le principe : Si on présente un stimulus conditionnel avant le stimulus inconditionnel, au bout d’un certain nombre d’associations, le stimulus conditionnel déclenchera la réponse inconditionnelle. Dans ce cas, quand le stimulus conditionnel déclenche la réponse inconditionnelle, cette réponse est une réponse conditionnée.

Exemple le plus connu : la réaction salivaire du chien de Pavlov à la boulette de viande, puis au tintement de la clochette.

On a deux stimuli :

–       Premier stimulus : Quand on présente une boulette de viande (S.I.) au chien, ça déclenche automatiquement une salivation (R.I.). La boulette de viande entraîne un comportement automatique chez l’animal.

–       Second stimulus : Le son d’une cloche. C’est un stimulus neutre. Il n’entraîne pas de réponse chez l’animal.

Le conditionnement consiste à faire retentir la cloche avant que l’animal reçoive la boulette. Au bout de plusieurs essais, le simple fait de faire retentir la cloche va déclencher chez l’animal une salivation, donc une réponse conditionnée.