Psychologie clinique : Les concepts importants

Psychologie clinique
  • Subjectivité : signification du trouble, de l’origine, par le sujet lui-même, guidant par exemple la résolution du problème. Un unique adressé à un unique.

  • Singularité : inédit (attention : pas dans le sens de nouveau), un même trouble fait deux études de cas. Même méthodes mais construction du sujet différente.
  • Genèse : question de genèse ou développement de quelque chose.
  • Totalité : la question de totalité signifie prendre en compte les détails de l’ensemble et non pas la globalité qui résume trop la personne d’une certaine façon efface les détails.
  • Les différents niveaux de l’étude de cas :

–          recueil des données = produit.

–          Construction de l’étude de cas = original, production de sens.

  • Importance du parcours avec le clinicien.

L’étude de cas.

Sémiologie

En deux temps : Approche des signes (psychiatrique) et diagnostique de la maladie (différentielle) qui précise la nature du trouble.

Cadres et motifs de l’entretien clinique

Dans quel lieu se déroule l’entretien ? Qui le mène ? Quels sont la raison et le but de l’entretien ? etc.

Antécédents psychologiques personnels et familiaux

Troubles psychologiques ? Autres hospitalisations ? Consultations thérapeutiques ? Prise de toxique ? Existence d’un trouble organique ?

Événements récents

Quels sont les facteurs récents qui ont pu être des raisons du trouble ?

Anamnèse (perso, histoire familiale…) : récit du patient, histoire des troubles

Bien distinguer les faits que le narrateur extérieur nous rapporte (la biographie), et le récit du patient lui-même (la narration)

Biographie personnelle et familiale

Narration du patient sur son histoire

Existence de délire ?

Si oui, quelles idées ? Quels thèmes ? Quels mécanismes (chronique/aigu, en réseau/secteur) ?

Existence d’hallucinations ? Si oui, de quelle nature ?

Troubles de la pensée, du langage et de l’affectivité ?

Discordance ?

Si oui, de quel type (idéo-verbale, affective…) ?

Troubles du comportement ?

 Hypothèses Diagnostiques.

Il ne peut s’agir que d’hypothèses, révisables à tout moment. D’une part quelque chose peut

vous avoir échappé de la pathologie du patient, de l’autre, vous pouvez vous être trompé(e), et

enfin la pathologie peut évoluer.