Signes de la dépression, symptômes du burn out ou l’épuisement professionnel

l’épuisement professionnel

Le burn out ou syndrome d’épuisement professionnel est actuellement considéré comme le mal de notre siècle. En effet, les cas de burn out ne cessent de se multiplier à différents degré de gravité. L’évolution du syndrome d’épuisement professionnel est lente et les personnes qui en sont atteintes ne s’en rendent pas compte.

Contrairement à ce que beaucoup de personnes croient, la première cause d’un burn out n’est pas psychologique, mais plutôt physiologique. Il est dû à un stress important et répété. L’épuisement professionnel est une réaction du corps, qui lui permet de se mettre en alerte le temps d’un danger. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, l’urgence est devenue une véritable façon de vivre. Tout presse et rien ne peut attendre. Les gens sont sur le qui-vive 24 heures sur 24. Les symptômes du burn out sont visibles par l’entourage. La conséquence de ce phénomène est que l’organisme s’épuise générant une fatigue de fond qui va impacter le moral de la personne. Il s’installe alors une situation de doutes sur les compétences, les qualités, une dépréciation de soi-même, irritabilité… Très vite, l’épuisement émotionnel viendra s’ajouter à cet  épuisement physique. Selon les psychologues, le burn out est un processus, et non un état qui peut atteindre différents degrés de gravité. Les signes de la dépression expliquées ici http://centredeladepression.org sont multiples et l’individu  n’est pas obligé d’aller jusqu’au fond pour rebondir, sachant que l’évolution d’un burn-out se fait très lentement. La spécificité du burn-out est que la personne qui en est atteinte ne s’en rend pas toute de suite compte. Pas plus que son entourage d’ailleurs. Cette personne va avoir tendance à en faire beaucoup trop. Elle va penser sans cesse à son travail, se rendre toujours disponible et adopter un rythme effréné sans forcément en être consciente. Progressivement, elle va perdre contact avec elle-même, s’oublier, et finir par ne plus tenir compte de ses limites, jusqu’au  jour où elle perd le contrôle. Pour prévenir le burn out, il faut commencer par identifier ce qui use la personne, ce qui la vide de son énergie : excès de travail, téléphone qui sonne constamment…L’idée est simple, repérer les phénomènes créant l’usure pour ensuite tenter de les faire changer, de les améliorer. Alors quand faut-il prendre la décision de consulter ? Le signe qui ne trompe pas parmi tous ces symptômes est lorsque cette fatigue de fond ne passe pas avec les vacances et que l’accumulation de tensions et de stress reprend  dès la reprise du travail.