Fidélité par partage ou bissection ou split half : Consistance intern

Consistance intern

Définition : A partir d’une seule administration, il est possible d’estimer la fidélité par différentes procédures de divisions par moitiés de l’ensemble des items. On fait un score sur la moitié des items. On fait un score sur la moitié des items et un autre score sur l’autre moitié. On suppose que le partage est équivalent.

Elle fournit une mesure de cohérence interne liée à l’échantillonnage des items pour un même test. La corrélation entre 2 scores fournit le coefficient de fidélité par partage. La stabilité temporelle n’est pas incluse dans une telle fidélité car une seule session est considérée.

La source d’erreurs est l’échantillon particulier des items, constituant chaque moitié, qui peut induire des fluctuations.

2 méthodes de partage :

– Méthode 1 : la première moitié des items constitue le score 1 et la seconde moitié, le score 2.

– Méthode 2 : Tous les items pairs constituent le score 1 et tous les items impairs constituent le score 2.

La méthode utilisée devrait garantir un maximum d’équivalence entre les deux parties. Or, on sait que certains facteurs affectent l’équivalence des moitiés.

Problèmes :    – Items classés par ordre croissant

– Changements internes du sujet (fatigue…)

Cette fidélité pour les tests mesure quelque chose de général. La fidélité est évaluée à partir de la moitié des items : on diminue la variance. Pour éviter cela, il y a des corrélations statistiques.