Comment soigner la spasmophilie sans médication ?

spasmophilie

Troubles anxieux, palpitation, attaque de panique, crampe, etc. La spasmophilie ou crise de tétanie peut être spectaculaire et invalidante pour certains individus qui en sont victimes. Eh oui ! Il s’agit d’une pathologie qui touche des milliers, voire des millions de personnes dans le monde entier, en particulier les femmes. Ainsi, vous êtes parmi ces personnes qui souffrent de cette maladie. Sachez alors qu’il est tout à fait possible d’y faire face, sans avoir à consommer régulièrement des médicaments. Le traitement consiste entre autres à suivre une thérapie comportementale suivie d’une séance de relaxation inédite.

Spasmophilie symptômes ou les signes précurseurs de la crise

Une crise de spasmophilie, d’attaque de tétanie ou encore d’attaque de panique commence en général par une sensation de malaise suivie de plusieurs troubles anxieux comme les fourmillements, les contractures, les crampes, etc. Ces spasmophilie symptômes peuvent par la suite être accompagnées par des troubles neuropsychologiques tels la sensation de froid ou de chaleur, la palpitation, la sensation d’étouffement, les troubles auditifs et visuels, les nausées, les vertiges, etc.

À part ces signes visibles, il y a aussi la spasmophilie sans crise. Dans cette optique, la crise se manifeste par des symptômes qui ne sont pas propres à une crise de panique. Ainsi, la personne en crise peut être victime de maux de tête intenses ou céphalées, de palpitations, de troubles digestifs, ainsi que des vertiges répétitifs qui durent plus d’une semaine. Quoi qu’il en soit, qu’il s’agisse d’une spasmophilie avec ou sans crise, il est toujours possible de la traiter de manière naturelle, sans nul besoin de consommer des médicaments pharmaceutiques. Rendez-vous alors, sans plus attendre sur fredericarminot.com pour trouver la solution miracle permettant de soigner vos troubles anxieux dans le plus bref délai.

Les causes de la spasmophilie

Avant de parler des remèdes naturels qui permettent de faire face à la crise de tétanie, il s’avère être nécessaire de mettre en avant les diverses causes à l’origine de cette pathologie ou de ce trouble comportemental. Sachez alors que les principales sources de la spasmophilie restent l’angoisse et le stress. Pour information, la première, c’est-à-dire l’angoisse provoque dans la majorité des cas une hyperventilation. Cette dernière qui entraînera par la suite certaines anomalies dans les échanges neuromusculaires et métaboliques.

À part cela, la crise de tétanie peut également provenir de la carence ou du trouble de calcium, ainsi que du trouble de la conduite d’information entre le muscle et le neurone. Certes, si on a depuis toujours pensé que seules les carences en calcium et en magnésium sont les principales sources de la crise de spasmophilie, ces propos sont à l’heure actuelle remis en cause. Cela vient sûrement de l’apparition d’un nouveau trouble de comportement ou d’une nouvelle pathologie que tout le monde s’accorde à dire « maladie du 21e siècle. Il s’agit entre autres du “stress”. Eh oui ! Suivant son degré et le rythme de vie au quotidien, ce dernier peut provoquer à tout moment une crise de panique.

Traiter la spasmophilie par une séance de relaxation

Il s’agit ici de l’une des principales thérapies comportementales les plus sollicitées dans le cadre du traitement naturel de la crise de spasmophilie. En effet, s’il existe une grande difficulté à laquelle le spasmophile fait face généralement, ce serait sans l’ombre de doute la gestion des émotions. Cela dit, toutes les études entretenues dans le cadre de la lutte contre la spasmophilie ont pu mettre en valeur qu’une séance de relaxation peut être une solution par excellence qui permet de gérer au mieux les émotions et par la suite de mieux faire face à la crise de panique. Sur ce, vous êtes sujettes à cette maladie, il vous est alors conseillé de pratiquer les différents types d’activité ou exercices physiques favorisant une bonne relaxation. Parmi ceux-ci, se trouvent par exemple le yoga, la sophrologie, etc.

En outre, vous devez également avoir un sommeil bon et régulier. Par ailleurs, il vous est aussi conseillé d’avoir une bonne hydratation, ainsi qu’une alimentation à la fois saine et équilibrée. Comme régime alimentaire, vous pouvez par exemple privilégier les aliments riches en calcium tels les produits de laitages, les eaux minérales, les aliments riches en magnésium comme les fruits et légumes, les noix de coco, les noix de muscade, etc.

Les plantes comme traitement naturel de la crise de tétanie

Vous n’êtes plus sans savoir que les plantes possèdent des vertus incessantes sur les états nerveux et sur tout l’organisme. Dans ce contexte, elles ont aussi leur mot à dire dans la lutte contre la spasmophilie. Plus précisément, les plantes constituent un véritable arsenal thérapeutique à ne surtout pas négliger, d’autant plus que la diversité de leurs formes a permis de booster leur efficacité. Cela dit, les fleurs de Bach peuvent par exemple vous aider à faire face à un choc émotionnel intense qui se trouve souvent à la source de la crise ou attaque de panique. Ensuite, certaines familles de plantes sont réputées pour leur vertu à lutter contre le stress. Ce dernier qui est actuellement l’une des principales de la spasmophilie. C’est le cas par exemple de la ballotte, de la passiflore, de la valériane, de la mélisse, etc. Ces deux dernières qui sont surtout connues pour leurs aptitudes et leurs vertus naturelles à vous offrir un sommeil réparateur et réconfortant.

À part les bourgeons ou les plantes proprement dites, les huiles essentielles à base de plantes sont aussi des remèdes naturels très efficaces dans le traitement de la crise de spasmophilie. Ravintsara, lavande, basilic, camomille, marjolaine des jardins, etc. Autant d’huiles essentielles à base de plantes qui présentent des effets antispasmodiques miraculeux. À côté de tout cela, en tant que spasmophile, vous avez par-dessus tout besoin de calme. Ainsi, il n’y a rien de mieux qu’une belle promenade au plein cœur de la nature pour profiter du calme absolu que vous cherchez tant, histoire de vous déstresser, de vous relaxer, etc. N’oubliez pas également de vous offrir une bonne séance de détente, de natation, etc. . Bref tout ce qui peut vous aider à vous sentir bien dans votre peau et dans votre corps.

Le coaching ou la thérapie comportementale : un traitement antispasmodique innovant

Le coaching comportemental correspond au mode de traitement de la spasmophilie le plus pertinent et le plus efficace. De plus en plus de praticiens et de patients y ont recours actuellement pour la simple et bonne raison qu’elle ne fait usage d’aucun médicament pharmaceutique. À cet effet, ce type de traitement ne présente en aucun point des effets secondaires sur le métabolisme et l’organisme tout entier. À vrai dire, il s’agit plutôt d’un traitement thérapeutique et stratégique qui n’a qu’un seul et unique objectif, celui de traiter la crise de tétanie ou l’attaque de panique de manière rapide et efficace.

À part cela, la thérapie ou le coaching comportemental permet aussi de prévenir la crise. Autrement dit, elle permet de faire en sorte que la crise de spasmophilie ne se reproduit plus une fois que la séance est terminée. Cela dit, pour qu’elle soit belle et bien efficace, la séance de thérapie comportementale demande exclusivement l’usage de trois techniques différentes, à savoir l’identification et l’analyse des propos ou des pensées dysfonctionnelles, la restructuration cognitive et l’apprentissage de nouveaux comportements. Ce dernier vise plutôt à prévenir la crise ou du moins à la traiter juste au moment durant lequel elle se manifeste.

Pour information, le traitement naturel de la spasmophilie à travers le coaching comportemental peut prendre certains temps, entre 6 à 8 semaines suivant le degré ou le niveau de la crise. Quoi qu’il en soit, les risques de revoir la crise sont très moindres, voire inexistants.