Psychologue ou psychanalyste ?

Vous essayez de mettre de l’ordre dans vos idées et vous en concluez que vous avez besoin de l’aide d’un psychologue ou d’un psychanalyste. Quel professionnel choisissez-vous ? Le doute bat de nombreux individus qui cherchent une aide psychologique. Les termes psychologue et psychanalyste sont souvent utilisés comme synonymes pour décrire le professionnel qui travaille avec la thérapie et traite les problèmes mentaux, mais les deux champs d’action sont différents. Tous deux ont pour mission de servir ceux qui veulent des changements à un ou plusieurs moments de leur vie. Chaque professionnel aura une perception et une approche thérapeutique différentes pour comprendre le fonctionnement mental complexe de l’être humain.

Le psychologue

Il existe en France, des psychologues cliniciens, du travail, des psychologues scolaires, chercheurs, des psychologues qui se spécialisent auprès d’enfants, de personnes malades, d’autres qui travaillent dans le milieu judiciaire, ou humanitaire, mais qu’ont-ils en commun ? Une formation universitaire de 5 années, validée par l’Etat. En effet, les psychologues français doivent être diplômés d’une licence universitaire en psychologie, et d’un Master professionnel de psychologue. Le titre de psychologue est protégé par la loi : les psychologues doivent respecter un Code déontologique, ainsi que s’inscrire au répertoire ADELI, un répertoire qui atteste la validation de leur formation et de l’obtention de leur titre le tout dans l’optique de protéger le public et l’informer sur la profession. Le psychologue a pour mission l’étude scientifique de la structure et du fonctionnement de l’activité mentale et des comportements associés. Le psychologue est formé en psychologie, science qui étudie et évalue les processus mentaux, y compris les pensées, la raison et les sentiments, et leur relation avec le comportement humain. La formation dure 5 ans pour obtenir le titre de psychologue et peut agir dans différents domaines tels que la consultation, la psychologie scolaire, sociale et du travail, entre autres. À la fin du cours, le professionnel est capable d’effectuer un psychodiagnostic, une psychothérapie, une orientation professionnelle, les ressources humaines d’une entreprise, etc. Si vous décidez de travailler dans le domaine clinique, le psychologue peut compléter votre formation par des spécialisations, post-graduation stricto sensu ou lato sensu ou passer à d’autres domaines et opter pour des formations en approche théorique, exemples : Gestalt-thérapie, psychanalyse, thérapie cognitivo-comportementale, etc. Les psychologues qui travaillent dans le domaine clinique utilisent la psychothérapie comme outil de travail, un ensemble de techniques qui analysent les problèmes émotionnels, comportementaux ou mentaux et amènent le client à un processus de prise de conscience de son comportement et de ses sentiments pour faire face aux difficultés.

Le psychanalyste

Le titre de psychanalyste n’est pas obtenu par une formation académique officielle. Le travail du psychanalyste est à un point tel imbriqué dans le vécu, l’histoire, le ressenti du sujet, c’est-à-dire de la personne en analyse, soit tout ce qui en fait une expérience unique et singulière, qu’aucun texte, et surtout pas une loi, ne peut par avance dire ce que doit être et comment faire une psychanalyse. La discipline a été fondée par Sigmund Freud, et elle vise à écouter et analyser le patient, son histoire personnelle, ses rêves, ses émotions, dans le but de traiter les personnes ayant des difficultés d’ordre psychologiques ou névrotiques. Certains psychologues et psychiatres sont donc en plus de leurs formations reconnues par l’Etat aussi, psychanalystes, mais on ne peut pas avoir une formation de base de psychanalyste et exercer en tant que psychologue ou psychiatre. La psychanalyse est née avec Sigmund Freud, un médecin qui a créé la méthode d’interprétation du contenu inconscient des mots, des émotions et des actions des gens. Freud croyait que les gens pouvaient être guéris en rendant leurs pensées et leurs motivations inconscientes conscientes, et donc en ayant une idée. Le psychanalyste clinique est le professionnel qui a un cours et une formation de niveau supérieur en psychanalyse, dispensés dans une société psychanalytique. Les psychiatres et les psychologues ne peuvent pas se dire psychanalystes, à moins d’avoir suivi la formation dans le domaine précité. La différence ponctuelle est que le psychanalyste lui-même a été soumis à une psychanalyse, ce qui n’est pas le cas d’un psychothérapeute cela ne signifie pas un désavantage, juste une différence dans la méthode de formation. L’objectif de la psychanalyse est de libérer les émotions et les expériences refoulées, c’est-à-dire de rendre conscient ce qui est inconscient. La dépression et le trouble anxieux sont des pathologies qui bénéficient du travail du psychanalyste.

Quel professionnel apportera le plus d’avantages ?

C’est une question posée par de nombreuses personnes, mais à laquelle il est difficile de répondre avec précision. Les deux professionnels sont capables de traiter avec une thérapie, mais chacun à sa méthode. Comment savez-vous ce qui sera le plus efficace pour vous ? Tout ce qui permet de comprendre vos pensées et émotions pénibles et celles avec lesquelles vous vous sentez bien. La thérapie aide le patient à rechercher la connaissance de soi, à comprendre les sentiments, à comprendre les personnes qui l’entourent et, surtout, à proposer d’autres points de vue, à savoir comment agir différemment, à adoucir les réactions et les émotions qui apportent la souffrance, à affronter les peurs, les phobies, les traumatismes et la culpabilité. Par conséquent, choisissez le professionnel qui vous convient le mieux.