La faible estime de soi et la dépression : un duo destructeur

L’estime de soi et la dépression

Le manque d’estime de soi conduit à un manque d’appréciation de la vie, et peut faire courir le risque de tomber dans la dépression. L’estime de soi est la valeur que nous nous donnons à nous-mêmes en fonction de la façon dont nous nous percevons et vivons intérieurement. En fait, elle a des effets très puissants sur notre vie quotidienne, car elle influence nos attentes et notre comportement. Le plus grand danger d’une faible estime de soi est alors de tomber dans le mécanisme de la dépression.

La faible estime de soi figure parmi les principales causes de la dépression, qui demeure l’un des malaises psychologiques les plus répandus dans le monde et elle apparaît généralement à un jeune âge. La dépression se caractérise par un style de pensée et une façon typique d’évaluer la réalité. L’effet d’une faible estime de soi est d’attribuer la responsabilité de ce désespoir à des événements extérieurs et négatifs de la vie. Le principal élément de la dépression est la perception d’une incapacité à gérer les situations et à utiliser ses ressources intérieures.

Il faut rajouter que le duo de la faible estime de soi et la dépression est particulièrement destructeur, car une faible estime de soi induit souvent des attitudes négatives et des états considérables d’anxiété, d’appréhension, de sentiment d’inadéquation et de manque de confiance en ses propres capacités. Le manque d’estime de soi n’est pas le reflet précis de nos compétences, mais concerne les croyances que nous avons sur nous-mêmes, qui affectent notre attitude générale face à la vie.

Une faible estime de soi conduit à la dépression

Pour aimer la vie, il faut d’abord apprendre à s’aimer soi-même. En même temps, la relation que nous avons avec nous-mêmes est fondamentale pour la qualité de notre vie. C’est parce que, lorsque nous sommes bons avec nous-mêmes, nous sommes bons avec les autres. Ainsi, la personne qui ne s’aime pas perd de vue le véritable sens de la vie et tombe dans des pièges de pensée dépressive. La personne dépressive se désintéresse si facilement de presque toutes les activités qui lui procurent du plaisir. Elle est fatiguée et manque d’énergie. Elle ne peut pas prendre de décisions et se sent inutile, négative ou continuellement coupable au point de se détester complètement.

Comme vous pouvez le constater, la distorsion de l’estime de soi est la principale cause de la dépression, précisément parce que la personne déprimée ne se sent jamais à la hauteur des situations, même lorsque ses capacités sont bonnes et qu’elle reçoit l’appréciation des autres.

Estime de soi et dépression: le syndrome de l’imposteur

A la fin de la dépression, la personne se sent bien dans sa peau, mais en réalité, elle souffre du syndrome de l’imposteur, un mécanisme de pensée particulier dans lequel prévaut la peur de ne jamais être adéquat et jusqu’à la reconnaissance et l’appréciation qu’il reçoit des autres. Il faut évidemment garder à l’esprit que ce style de pensée est typique des personnes ayant une faible estime de soi et dépend du manque de confiance en soi et de l’incapacité à reconnaître ses propres capacités.

Le syndrome de l’imposteur a été notamment identifié et décrit à la fin des années 1970 par les psychologues Suzanne Imes et Pauline Clance. Dans ce cas, la personne qui tombe dans un tel cercle vicieux de pensées est convaincue que ses succès sont dus davantage à des circonstances extérieures heureuses qu’à ses capacités réelles. Toutefois, au fond d’elles-mêmes, ces personnes continuent de croire quelque part que les autres les reconnaîtront pour ce qu’elles sont « vraiment » et ne l’estimeront pas autant.

L’estime de soi se des reconnaissances et des confirmations qui viennent de l’extérieur, mais il est essentiel de travailler constamment en nous-mêmes pour la maintenir en bonne santé et à un bon niveau.