Problèmes psychologiques pendant l’hiver : comment la lumière prévient-elle la dépression ?

Les jours sont gris, les rues boueuses. Pour beaucoup de gens, l’humeur baisse en hiver avec les températures, des émotions tendant jusqu’à un état dépressif. Quand la pluie tombe sur le rebord de la fenêtre, et que des voiles gris de brume obscurcissent la vue à travers la fenêtre embuée. Avant même de quitter la maison chaude le matin, les pensées tournent souvent autour du temps humide et froid. Et avec le froid viennent aussi la frustration et la tristesse. C’est souvent comme cela que commence les coups de blues. Certaines personnes allient la période la plus sombre de l’année à la plus mauvaise, en raison du manque de soleil et de chaleur.

Dépression saisonnière 

Les psychiatres parlent de dépression saisonnière. Certaines personnes réagissent à la basse saison de lumière avec une humeur dépressive, un manque de dynamisme et un manque de joie. Cela peut avoir des effets non seulement psychologiques mais aussi physiques. Les personnes concernées se plaignent de maux de tête, de problèmes digestifs ou de troubles du sommeil.

Les experts en éclairage savent quel effet la lumière du jour a sur l’esprit humain. « La lumière a un effet biologique qui, en plus de ce que nous voyons, est absorbé par l’œil », explique un concepteur de l’éclairage. Cela influence l’équilibre hormonal : la lumière inhibe la libération de l’hormone mélatonine, qui contrôle notre rythme jour-nuit. Les gens se sentent apathiques et ont du mal à se concentrer et cela peut conduire à la dépression.

Conseils pour en venir à bout 

Il est donc préférable de se promener par temps nuageux que de passer une journée dans une pièce éclairée. Même une lampe à incandescence ne peut pas rivaliser avec l’intensité de la lumière du jour, qui se situe selon elle entre 10 000 et 20 000 lux. Au bureau, un vingtième de la valeur de la lumière du jour est déjà considéré comme suffisant.

La luminothérapie peut se présenter également comme une alternative. Les lampes à spectre de lumière du jour sont intensives et remplacent un peu la lumière. La luminothérapie est ainsi utilisée pour le traitement des cas d’insomnies ou de troubles liés à la dépression saisonnière. Elle consiste à s’exposer régulièrement à une lumière artificielle assimilée à celle su soleil, permettant au corps la sécrétion de mélatonine. 

Les antidépresseurs peuvent être aussi une solution. Le traitement des états de déprime peut également s’apprendre. Les psychologues apprennent à leurs patients par exemple à capter les moments ensoleillés dans un « pot de confiture mental » et quand il fait sombre dehors, ils sont appelés à garder à l’esprit  des couleurs vives. A la fin de la journée, ils peuvent noter tous les beaux moments dans un carnet pour pouvoir s’en souvenir quand le moral est au plus bas. Mais quand les coups de blues et les troubles du sommeil persistent, il vaut toujours mieux consulter.